L’Internet fait son entrée à l’école en Guinée

Posté dans : Afrique, Guinée-Conakry

Conakry, Guinée (PANA) – Environ 200 écoles, situées dans la majorité des 33 préfectures de Guinée, seront connectées à l’Internet en 2015, a révélé la semaine dernière, au cours d’une conférence de presse, Moustapha Mamy Diaby, directeur général de l’Autorité de Régulation des Postes et Télécommunications (Arpt).

La capitale, Conakry, avec ces cinq communes, sera largement prise en charge dans ce projet initié par le président Alpha Condé avec la connexion de 33 écoles.

Le projet devra toucher également des écoles de chacune des six autres régions administratives du pays où l’installation des ordinateurs à l’école se fera sur la base de la taille de chaque localité.

«L’intégration des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) dans le secteur de l’éducation suppose une remise en cause des méthodes traditionnelles centrées sur l’enseignement prodigué par les enseignants», a dit le premier responsable de l’Arpt.

Le Président Condé avait dit récemment qu’il s’engageait dans le cadre de la qualification de l’enseignement, à introduire les TIC, assurant vouloir faire construire et équiper à cet effet deux cents (200) cybers-centres dans les établissements d’enseignement secondaire, supérieur et professionnels du pays.

Les cybers-centres, a expliqué le patron de l’Arpt, permettront d’accroître l’accès au savoir partagé, les échanges entre élèves et étudiants de différents centres, entre apprenants et enseignants et entre les enseignants eux-mêmes.

«La nécessité de faire une place aux TIC en éducation ne semble plus un objet de débat, parce que presque partout à travers le monde, on soutient que c’est un mouvement incontournable», a-t-il souligné, ajoutant que la plupart des pays, dans le cadre de leurs politiques publiques, se sont dotés de programmes en matière d’intégration des TIC en éducation.

M. Diaby a affirmé que de nombreuses études ont prouvé que les TIC sont au service des pédagogies actives et favorisent les innovations dans les pratiques d’enseignement-apprentissage.

Il est prévu dans le projet de connexion des écoles de Guinée, un volet sur l’apprentissage coopératif susceptible de regrouper par équipes des élèves pour réaliser un projet dont l’exécution nécessite l’utilisation des TIC comme ressource.

Le projet en cours, dit-on, vise l’apprentissage de nouveaux contenus disciplinaires du programme officiel et le développement de compétences technologiques, méthodologiques et sociales.