Les données de la ville de New York suggèrent que les immigrés new-yorkais évitent SNAP par peur des conséquences potentielles de l’immigration

Photos: Isseu Diouf Campbell

Le département des services sociaux de la ville de New York (DSS), en partenariat avec le bureau du maire en charge des immigrés (MOIA), a organisé une séance d’information technique sur les dernières données d’inscription SNAP de la ville, présentant une analyse récente montrant que des immigrés non citoyens éligibles et recevant légalement SNAP, ont soit interrompu l’obtention de SNAP, soit décidé de ne pas s’inscrire, ceci à un taux supérieur à celui des citoyens américains inscrits au programme, au cours des deux dernières années.

Bien qu’aucun lien de causalité entre la proposition de tarification publique et les changements à la participation au programme SNAP ne peut être définitivement établi, nous identifions une corrélation importante suggérant un effet dissuasif, renforcé par des preuves anecdotiques et issues d’enquêtes: des familles immigrées éligibles évitent le programme SNAP par peur des conséquences potentielles de l’immigration.